17 août

Remoiville

Réveil à 4 heures. Cette fois c’est le départ fixé pour 6 heures, direction inconnue.

Le 117e d’infanterie* arrive et défile dans le village avant notre départ. C’est lui, dit-on, qui nous remplace ici.

Gallica-Infant-traverseeNous partons, regrettés et salués par bon nombre d’habitants déjà debout.
Nous filons un peu en arrière sur Remoiville. C’est un village un peu moins grand que Marville qui est situé à 7 km au nord dans la direction de Montmédy.

Extrait de la carte d’État-major – Source : Géoportail

On y arrive vers 10 heures. Le régiment s’y installe. C’est notre cantonnement*, pour combien ? On l’ignore.

La population nous reçoit bien. Le ravitaillement arrive et les cuisiniers font leur besogne. Peu de ressources. La population est pauvre. C’est à peine si les officiers ont un lit. Je trouve un coin de grange et du foin. J’y couche avec les conducteurs de la voiture de compagnie, en particulier Delacensellerie qui me soigne mon coin.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.