Pourquoi ce journal ?

Les cahiers d’Émile Lobbedey

Émile Lobbedey, décédé en 1973 sans héritier, est un cousin de ma grand-mère paternelle à qui il lègue une partie de son héritage, dont ses cahiers et quelques-unes de ses correspondances…

C’est à l’occasion de mon baccalauréat et de mon entrée à l’université en faculté d’Histoire, que ses cahiers me sont donnés.
CAHIERS
Quand, comment, où… ces cahiers ont-ils été rédigés ? Personne n’a la réponse.
Sa fonction de fourrier et d’agent de liaison au sein du 147e R. I. lui donne accès à de nombreuses informations. A-t-il gardé des notes ?
A-t-il rédigé ses cahiers au fur et à mesure du conflit ? C’est peu probable, vu l’état de conservation des cahiers et surtout leur organisation !
Les cahiers, au nombre de huit, sont rédigés selon un plan établi (voir brouillon ci-dessous) qui suppose un temps de réflexion sur l’ensemble de la période qu’il nous raconte.
S’agit-il de « mémoires » qu’il souhaitait rédiger (voire publier) sur l’ensemble du conflit qu’il a vécu ? Personne n’a la réponse.

Sommaire rédigé par Émile Lobbedey, placé dans le 8e cahier intitulé Tome VIII

Sommaire rédigé par Émile Lobbedey, placé dans le 8e cahier intitulé Tome VIII

Toutefois, en lisant sa préface, on peut émettre l’hypothèse que ce journal ait été écrit du vivant de son oncle, Monseigneur Lobbedey, puisque la dédicace à celui-ci est écrite au présent de l’indicatif.
Ce dernier étant décédé le 24 décembre 1916 et Émile Lobbedey ayant été blessé le 19 octobre 1915 à Tahure en Argonne, puis déclaré inapte pour l’infanterie, on peut imaginer que ces cahiers aient été rédigés durant sa convalescence chez lui à Socx (selon cette carte postale reçue, ci-dessous). Ce qui permettrait peut-être d’expliquer aussi cette foule de détails… Mais nous n’avons aucune certitude !

Carte postale reçue par Émile Lobbedey

Carte postale reçue par Émile Lobbedey durant sa convalescence, datée du 13 décembre 1915

Aujourd’hui, un siècle après, et jour pour jour, je souhaite (à ma façon) terminer le travail commencé par cet aïeul il y a maintenant bien longtemps… et ainsi lui rendre hommage ainsi qu’à tous ceux qui, comme lui, ont combattu durant cette Grande Guerre.

Le site

Conception et création du site : Eric et Cédric Malvache
Propriété des cahiers rédigés et documents d’Émile Lobbedey : Eric Malvache
Transcription des cahiers, illustrations et mise en page : Eric Malvache

REMERCIEMENTS

Pour les relectures, corrections orthographiques et le temps consacré : Michel Meyer (et Bruno Dewaele)
Informations complémentaires, archives de Fontainebleau : Jean Leroy

DROITS
© Eric Malvache –  Juillet 2014
(me contacter pour toute reproduction)

 

3 réflexions sur « Pourquoi ce journal ? »

  1. Deronne Isabelle

    Je commence à découvrir ton bloc et le journal de ton aïeul. Il est très riche et vraiment exceptionnel. C’est une chance d’avoir un tel témoignage . Je suppose que cela t’a demandé beaucoup de travail , de recherche et de lecture. Merci de nous le faire partager. A très bientôt.

    Isabelle

    Répondre
  2. Vandevelde Marie Hélène

    Très émouvant ce témoignage , ton aïeul doit être fier de toi de là haut , c ‘est une chance et une responsabilité de transmettre , merci de nous en faire part .. C ‘est d’ autant plus émouvant que la seule histoire que je connaisse de mon grand père maternel sur ce conflit , est qu’ il était agent de liaison , et qu’ une balle est passée à quelques cm de lui , ma mère ne se souvient plus d’ autres détails , pour moi , lire ce témoignage , c’ est un peu aussi lui rendre hommage , merci beaucoup

    Répondre
  3. Bertaux

    Bonjour
    Je viens de découvrir votre blog et je le trouve incroyable. Il se trouve que je suis moi même professeur d’histoire dans le Nord de la France. Depuis très longtemps je fais des recherches sur le 147 régiment d’infanterie car mon arrière grand-père y a combattu. Il est mort le 11 novembre 1914 dans le bois de la Gruerie. Malheureusement, nous n’avons que peu d’informations sur les circonstances de sa mort. A chaque fois que je trouve des témoignages de soldats de ce régiment cela me boulverse. Depuis quelques temps, j’ai entrepris l’écriture d’un texte sur la guerre de mon arrière grand et les combats de son régiment. Puis-je emprunter des éléments de votre blog en signalant bien sûr mes sources?
    Cordialement.
    Vincent Bertaux

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.