Lettre du 28 avril 1916 à Henri Dutoit

Couverture

Texte publié et extrait de : Une magnificence d’horreur: La mort programmée jour après jour,
Paul Christophe, Éditions du Cerf, 27 nov. 2015 – 448 pages
(Lire l’extrait dans https://books.google.fr/books?)

 

28 avril 1916
Contre-offensive allemande
au nord du front oriental.

Émile Lobbedey

« Onze heures après l’accident, je revins à moi. »

Neveu de l’évêque d’Arras Mgr Lobbedey († 24.12.1916), Émile Lobbedey faisait son service militaire dans le 147e RI dès avant la guerre et sa libération était proche. Avant même que la mobilisation ne fut sonnée, son régiment partit à la frontière. Sous-officier, il gagna la croix de guerre ornée de trois citations, ainsi que son galon d’officier, sur le champ de bataille de Verdun, aux Éparges, en juin 1915. Dans la lettre adressée à Henri Dutoit1, dont il a reçu avec grand plaisir le Bulletin de Guerre, il lui raconte « l’odyssée » qu’il a connue ensuite en Champagne, en octobre 1915 :

28 avril 1916. (…] Le 18 octobre, à Tahure, alors que la compagnie que je commandais, sous un marmitage intense, subissait une contre-attaque ennemie, un 210 malencontreux me projeta me laissant inanimé sur le terrain. Mes hommes me ramassèrent, ne croyant relever qu’un cadavre. Le docteur du régiment ayant un doute à mon sujet m’expédia à l’ambulance de Somme-Tourbe soit onze heures après l’accident je revins à moi. J’étais dans un état lamentable, mais j’étais encore de ce monde. La Providence avait veillé sur moi doublement, ne voulant pas que l’obus me tuât et suscitant le doute du docteur. Mon odyssée tient du roman, me direz-vous. Certes oui ! et je n’ai pu que remercier Dieu de tant de grâces. Je me suis remis difficilement. Incapable de reprendre du service dans un corps de troupe, je fus versé à l’état-major du 4e corps d’armée où je suis arrivé il y a deux mois2.

 


  1. Henri Dutoit (1873-1953). Vice-recteur de la Catho, à son retour du camp de Celle (Hanovre) il devient infirmier militaire à Limoges où il assure en même temps la parution du Bulletin de guerre des Facultés catholiques destiné à établir un lien entre les anciens étudiants mobilisés. Il deviendra vicaire général de Mgr Liénart (Lille) en décembre 1928, puis évêque d’Arras en 1931, succédant à Mgr Julien.
  2. ADL, 3 Z 3. Fonds Henri Dutoit. Dossier 1914-1918.

13 décembre

Carte envoyée à Émile Lobbedey le 13 décembre 1915, alors qu’il est en convalescence de sa blessure chez lui à Socx, près de Bergues (Nord) par le sous-lieutenant Charles

Sans titre 26Sous lieutenant Charles ESS111 Lyon – 2e Don

13 décembre 1915

Mon cher Lobbedey,
Merci infiniment de ta
carte. As-tu reçu la photo
que j’ai jointe  à la lettre de Magnan Jacquotte est reparti à Dijon voici
son adresse : 13, Rue Sambin
Il y a tellement de changements
à l’hôpital que je ne puis que te citer ceux
qui restent : Malter, Tavelion, Magnan,Larsommeut [?]
et moi Després, Huet [?], Favreau
passent à l’hôpital de Vaize.
Cordiale poignée de
main.

Charles [?]