1er octobre

Nouvelle anecdote que le sergent major me raconte. La nuit, le lieutenant Girardin fait faire des feux par salves [1].CP-salveInfanterie

Le capitaine lui fait dire par Delbarre que « c’est idiot de tirer comme cela et d’user des munitions en pure perte. Ensuite les feux des coups de fusil aident l’ennemi à repérer les positions la nuit ». Delbarre fait la commission et répète le mot « idiot » qui froisse l’officier. Celui-ci passe le commandement à un sous-officier et vient demander des explications au capitaine. C’est désagréable pour lui ! Il veut relever Delbarre. Lannoy, le sergent major, a heureusement tout aplani.

Gallica-patrouilleDans la matinée, le sergent Rozoy, faisant une patrouille*, est blessé au bras légèrement, « le temps de me faire panser, dit-il au capitaine, et je reviens ». Ce dernier déclare que c’est un brave. Rozoy salue le commandant en partant.


[1] Salve : Plusieurs coups d’armes à feu qui se tirent en même temps à l’exercice ou dans le combat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.